Assurer son Jet Ski : comment ça marche ?


Comparez les complémentaires santé.

Devis simple en moins de
5 minutes
Plus de 400 combinaisons différentes
Épargnez jusqu'à 480 € par an.

Partagez cet article :

Accueil / Blog / Tous les articles / Assurer son Jet Ski : comment ça marche ?

Assurer son Jet Ski : comment ça marche ?

Posté le

Sport nautique par excellence, le jet ski est une activité estivale très prisée en bord de mer. Entre sensations fortes et vitesse, cet engin motorisé fait de plus en plus d’adeptes. Louer un jet ski est très facile dans la plupart des stations balnéaires, ou vous pouvez en acheter un, mais les prix sont assez conséquents. Attention, le scooter des mers est un sport à risque et les accidents sont nombreux l’été. Par conséquent, plusieurs règles sont à respecter, comme notamment être titulaire d’un permis côtier, ne pas dépasser la vitesse autorisée. Pour votre sécurité, il est fortement conseillé de souscrire une assurance jet ski avant de se mettre à l’eau, vous serez protégé en cas d’accidents et des vols. Alors comment faut-il faire pour assurer son jet ski ? Quelles sont les garanties ? Et comment bien choisir son assurance ? Explications.

L’assurance jet ski est-elle obligatoire ?

Cela peut paraître étonnant, mais l’assurance jet ski n’est pas obligatoire. Comme pour un bateau à moteur ou à voile il est tout à fait possible de naviguer en mer sans assurance bateau plaisance obligatoire. Néanmoins si vous souhaitez conduire un jet ski sereinement il vaut mieux être assuré. Les risques d’accident sont nombreux, vous pourriez causer des dommages matériels à une tierce personne, vous pouvez chuter lourdement et vous blesser. Sans oublier les dégâts matériels en cas de collisions contre un rocher ou un bateau, les frais de réparations seront à votre charge.

Il existe d’autres garanties présentent dans un contrat d’assurance jet ski, tels que les frais de sauvetages et les frais de retirement en cas de naufrage. Nous vous conseillons de vous informer sur les assurances dédiées, elles proposent de nombreuses options pour conduire votre scooter des mers en toute sécurité.

Qui peut conduire un scooter des mers ?

Pour conduire un VNM (véhicule nautique motorisé), comme un scooter de mer ou un jet ski, vous devez avoir au moins 16 ans et être titulaire d’un permis plaisance option côtier. Rassurez-vous, le permis n’est pas obligatoire si vous êtes encadré par un moniteur diplômé et agrée et si la puissance de l’engin ne dépasse pas les 6cv.

Plusieurs documents sont également nécessaires en cas de contrôle. Si vous avez loué un jet ski, vous aurez besoin du permis de plaisance, du contrat de location et d'un acte de francisation (carte de circulation délivrée par les douanes et les Affaires maritimes).

Si l’on vous prête un jet ski, vous devez avoir avec vous une lettre du propriétaire attestant du prêt, son permis de plaisance et l’acte de francisation.

Les différents permis bateau

Comme nous l’avons évoqué plus haut, pour conduire un jet ski il est nécessaire d’avoir un permis. Ce sont des engins très puissants et il faut savoir les utiliser en toute sécurité. À savoir qu’il existe plusieurs permis : 

  • le permis côtier permet de naviguer près des côtes jusqu'à 6 milles d'un abri (environ 12 km). La puissance du bateau est limitée.
  • Le permis hauturier : vous pouvez naviguer en mer sans délimitation et choisir la puissance de votre bateau
  • Le permis fluvial permet de naviguer dans les eaux intérieures (lac, canal).

Si vous souhaitez passer votre permis, vous devez avoir 16 ans. Il se compose en deux épreuves un examen théorique comme le code de la route et une formation pratique où vous naviguez avec un moniteur. Les tarifs varient entre 300 et 500 €.

Les règles de navigation à respecter

Quelles sont les règles de sécurité ? Jusqu’où peut-on aller avec un scooter des mers ? Comme pour un bateau, la conduite d’un jet ski est soumise à des règles de sécurité.

Il est formellement interdit de piloter un jet ski la nuit et vous devez toujours porter un gilet de sauvetage.

  • Si vous utilisez un scooter à une place :

Vous pouvez naviguer jusqu'à 2 milles nautiques des côtes, soit environ 3,7 km.

Si vous conduisez dans la bande littorale des 300 mètres, vous devez respecter la vitesse de 5 nœuds (soit 10 km/h et passer dans les chenaux prévus (canal, passage navigable).

  • Si vous utilisez un scooter à deux places :

Vous pouvez vous éloigner jusqu'à 6 milles nautiques d'un abri, soit environ 11 km.

Les conditions sont les mêmes dans la bande littorale des 300 mètres.

Vous devez avoir le matériel de sécurité suivant :

  • gilet de sauvetage ;
  • une combinaison ;
  • moyen de repérage lumineux individuel étanche (type lampe flash) ayant une autonomie d'au moins 6 h ;
  • dispositif de remorquage (point d'ancrage et bout de remorquage) ;
  • pompe à main ;
  • moyen de connaître les heures et coefficient de marée ;
  • un coupe-circuit.

Comment bien choisir son assurance jet ski

Comme nous l’avons stipulé dans l’article, assurer son jet ski n’est pas obligatoire. Sachez également que si vous disposez d’une garantie responsabilité civile, vous serez protégé des dommages causés par vous-même, mais en tant que pilote, vous n’êtes pas couvert.

C’est pourquoi il est judicieux de connaître les garanties et les options proposées par les contrats d’assurance. Cela va dépendre de la puissance et de l’utilisation de votre scooter des mers. Utiliser un comparateur d’assurance jet ski permet de choisir la meilleure assurance jet ski, celle qui correspond à votre budget et à vos besoins. Comparer les assurances en ligne sur LeChatSur.fr vous fera gagner du temps et des économies.

Prendre une assurance jet ski au mois

Le jet ski est une activité estivale, vous pouvez éventuellement souscrire un contrat d’assurance au mois ou saisonnier, cette solution est plus économique. Cela va dépendre de votre région et de votre utilisation. Attention, certains assureurs appliquent un délai de carence (plusieurs semaines) pendant lequel vous n’êtes pas couvert, donc pensez à anticiper avant d’utiliser votre scooter des mers.

Autre point à ne pas négliger, votre jet ski n’est pas assuré le reste de l'année contre les incendies, les vols et autres dégâts matériels. Si celui-ci est stocké dans votre garage, il ne sera pas couvert.

Opter pour une assurance jet ski à l’année

Cette solution est plus onéreuse, mais votre scooter des mers sera assuré toute l’année.

Il est donc conseillé de choisir une assurance annuelle avec des options de garanties supplémentaires. Si votre jet ski est stocké dans un parking à bateau, dans votre garage, ou si vous envisagez de le transporter en remorque, il vaut mieux être assurer. Faites une liste de vos besoins et comparez les assurances jet ski en ligne pour gagner du temps.

Assurer son jet ski : quelles sont les garanties ?

La responsabilité civile est le minimum à avoir pour conduire un jet ski. Certains contrats proposent des formules de bases avec les frais de retirement, cela signifie que vous êtes couvert pour la récupération de votre jet ski si celui-ci a coulé.

Voici toutes les garanties que vous pouvez obtenir lors de la souscription :

  • Les frais de retirement : en cas de naufrage, les frais de récupération et/ou de destruction de l'engin seront pris en charge.
  • frais de sauvetage et de recherche (fortune de mer) : il s'agit des frais de secours et frais médicaux en cas d'accident en mer ;
  • garantie incendie ;
  • garantie dommages : votre assureur rembourse les dommages causés par vous à votre scooter des mers ;
  • garantie vol ;
  • protection juridique ;
  • garantie des effets personnels ;
  • transport routier et remorque.

Vérifier les franchises et les exclusions de garantie.

Attention aux franchises en cas de sinistre, le montant du reste à charge peut être élevé en fonction des compagnies d’assurance. Cela signifie que vous n’êtes pas remboursé intégralement et que vous aurez à payer une partie. Si vous utilisez un comparateur d’assurance jet ski, pensez à regarder le coût des franchises ou à sélectionner les contrats sans franchise. Vous aurez une cotisation plus élevée, mais votre indemnisation le sera également. N’hésitez pas à comparer plusieurs devis en ligne.

Autre aspect important, les exclusions de garantie doivent être précisément énumérées. Ce sont des clauses qui empêchent le fonctionnement de la garantie dans certaines situations ou selon le type de dommages :

  • Le prêt de votre jet ski à une tierce personne ;
  • La participation à des compétitions, car ils sont plus dangereux ;
  • Les locations de jet ski entre particuliers.

Ces cas précis peuvent faire l’objet d’un contrat spécifique avec des cotisations plus élevées.

Le coût d’une assurance jet ski

Le coûtd’une assurance jet ski va dépendre de la compagnie d’assurance, du modèle et de la puissance de votre véhicule. Plus sa valeur d’achat est élevée, plus votre tarif risque de grimper. Si vous conduisez par exemple un jet ski à bras pour les compétitions, votre prime sera plus chère, car l’assureur prend plus de risque. Le lieu de navigation est également un critère à prendre en compte.

Généralement, les coûts se situent de 80 à 600 €, mais il existe des assurances jet ski pas chères, entre 40 et 50 euros par mois. Cela va dépendre des formules proposées par les assurances et des options de garantie qui sont différentes en fonction des contrats d’assurance.

Bien assurer son Jet ski est primordial pour éviter les mauvaises surprises en cas d’accident. Il est indispensable de comparer les assurances, les prix et les garanties, car elles peuvent être vraiment différentes d’un assureur à l’autre. Prenez le temps de faire des demandes de devis en ligne pour une sélection pertinente. N’hésitez à vous rendre sur LeChatSur.fr pour trouver la meilleure assurance jet ski, notre outil est gratuit et simple d’utilisation, lancez-vous !

À lire aussi :