Assurance vélo électrique

Le vélo électrique est devenu un moyen de locomotion tendance en France. Il est pratique, économique et confortable. Mais il peut coûter jusqu’à 1 500 ou 2 000 euros. D’où l’envie de certains utilisateurs de souscrire à des contrats d’assurance. Ces derniers couvrent les dommages corporels comme les sinistres subits par le vélo.  Il est vrai que la souscription d’une assurance vélo minimise les dépenses pour la réparation et/ou le remplacement de votre appareil. Mais faut-il réellement couvrir un vélo électrique ? 

Quelle est la bonne raison pour souscrire une assurance vélo électrique ? 

Pour commencer, est-ce que l’assurance vélo électrique est obligatoire ? La réponse est non. En centre-ville, ces modèles de vélos ne sont pas autorisés à dépasser les 25 km/h. Ces vélos électriques n’appartiennent pas à la catégorie de véhicules à moteur. Ce qui ne nécessite pas une épargne auprès des compagnies d’assurance. Néanmoins, souscrire à une couverture de ce type peut présenter quelques avantages. 

Une couverture vélo électrique peut se substituer à une assurance responsabilités civiles en cas d’accidents. Elle rembourse la réparation des préjudices corporels et matériels. Elle est applicable quand le vélo électrique est en marche, pendant les voyages ou même quand votre véhicule est en stationnement. 

La hauteur de la garantie varie toutefois selon l’option d’assurance souscrite. La franchise peut aller de 20 à 50 % en moyenne. 

Un éventuel remboursement aura lieu en cas de perte de vélo. Toutefois, une assurance vol vélo ne rembourse la valeur à neuf de votre véhicule que si vous ne signez pas l’attestation d’assurance directement après l’achat de celui-ci. 

En outre, il importe de fournir des justificatifs à votre établissement d’assurance pour valider le remboursement. Notamment, une plainte officielle auprès de l’assureur vous sera utile. 

Vous profiterez également d’une couverture en cas de vandalisme ou de destruction. Les frais de réparations seront alors remboursés à une certaine hauteur selon les caractéristiques de votre assurance vélo électrique. 

Encore une fois, vous aurez besoin de justificatif pour ce faire. Ce peut être notamment les devis venant des garagistes professionnels.  

Ainsi donc, souscrivez une assurance vélo électrique auprès des professionnels en la matière. Il en va de votre sécurité. Sans compter qu’avec des assurances vous n’aurez à payer qu’une franchise. Ce qui minimise les dépenses à régler en cas de sinistre. Les remboursements fluctuent selon les termes de votre contrat d’assurance. 

Une assurance vélo électrique : à qui demander ? 

A l’instar de l’assurance auto, l’assurance moto, ou l’assurance scooter, assurer un vélo électrique se fait auprès d’une compagnie d’assurance. Vous avez le choix entre plusieurs offres venant des groupes de renom comme gmf assurance vélo, macif assurance vélo, ou encore le maif assurance vélo. Voici quelques critères pour bien choisir votre offre. 

L’assurance vélo électrique appropriée sera celle qui s’aligne à votre profil et vos aspirations. Si vous ne vous servez pas fréquemment de votre véhicule, une garantie de base fera amplement l’affaire. Vous serez couvert pour les vols, le vandalisme et les accidents, mais à petite échelle. Ce qui ne sera pas grave, parce que votre vélo électrique sera presque toujours en stationnement. 

Cependant, une garantie prémium pour tous les risques est recommandée pour les cyclistes qui utilisent quotidiennement leur véhicule. 

Les clauses d’une assurance vélo électrique peuvent varier selon les assureurs. Pour s’assurer d’avoir pris la bonne décision, vous avez aussi besoin de procéder à la comparaison. Dans certains cas, un dégât n’est couvert qu’en dehors des locaux fermés. 

En outre, les prises en charge, la hauteur des remboursements, et les exclusions varient d’un contrat à un autre. Ce qui impactera d’ailleurs aussi sur les primes à payer. Il faudra vous attarder sur les détails. 

Le devis proposé par les entreprises d’assurance précise également les conditions de remboursement et de prise en charge. Cela compte aussi les délais et les pièces justificatives ainsi que les contextes des incidents. Pour éviter les mauvaises surprises, il faut lire les propositions avec minutie pour bien les comparer. 

Pour mettre en concurrence objectivement les offres des assureurs, vous pouvez compter sur le comparateur d’assurance en ligne. C’est gratuit et rapide. Vous devez simplement remplir un formulaire pour pouvoir sonder le marché et trouver la meilleure offre en rapport avec vos besoins. 

Vous pouvez également faire appel à un courtier en assurance pour vous accompagner. Cet apporteur d’affaire des compagnies peut négocier des primes intéressantes et faciliter les démarches auprès de l’assureur. 

Pour dire simplement, la meilleure assurance sera celle qui s’adaptera à vos besoins. Ce qui implique, comme susmentionnée, une variation des prix.  

Le devis pour une assurance vélo électrique

En moyenne, assurer un vélo électrique peut coûter entre 50 à 300 euros par an. Tout dépend de la formule que vous aurez choisie et de la garantie de base ou optionnelle qui sera comprise. Les prix varient aussi selon les caractéristiques de votre véhicule. Une grande marque coûtera plus cher. De même, une assurance vélo cargo aura des primes plus importantes qu’un vélo de ville.

L’assurance vol vélo électrique est à partir de 50 euros par an et peut atteindre les 500 euros par an. Pour cette couverture, vous devez fournir un justificatif de la puissance du moteur de votre véhicule. Les assurances ne couvrent que les vélos de 250 W maximum. 

Un contrat d’assurance multirisque commence à partir de 50 euros par an. Vous serez couvert contre les vols et les tentatives de vol, les dégâts en cas d’accident, les préjudices corporels et même les catastrophes naturelles. 

La formule confort coûte entre 12 et 60 euros par an en moyenne. C’est une assurance qui couvre le vol. Vous profiterez en outre d’une assistance dans les démarches de déclaration si besoin. Une prise en charge optionnelle des dégâts matériels peut aussi être souscrite. 

À ces montants, doit-on couvrir son vélo électrique ? Sachez que le comparateur peut vous aider à négocier de meilleur tarif. Choisissez l’assurance vélo qui s’adaptera le plus à votre budget. Sachez que, dans la majorité des cas, les cyclistes optent pour des assurances multirisques. C’est plus sûr. Avec le comparatif en ligne, c’est aussi facile de négocier les meilleurs tarifs. 

Assurance vélo électrique : ce qu’il faut prendre en considération

Les conditions générales de couverture varient en principe d’une société d’assurance à une autre. Néanmoins, il y a des normes universelles en la matière pour être indemnisé. 

Vous ne pouvez être indemnisé que si vous honorez chaque cotisation et chaque échéance. Un manquement sera considéré comme une rupture de vos engagements. Ce qui représentera un motif à votre compagnie d’assurance pour s’écarter de toute responsabilité. 

Vous ne pouvez pas stopper les versements sous prétexte que vous n’avez pas utilisé votre assurance vélo électrique pendant l’année précédente. Néanmoins, certains assureurs peuvent récompenser les bons cyclistes avec des réductions de leur échéancier. 

Les formules d’assurance sont valables uniquement pendant 12 mois. En vous référant au code de la consommation, un contrat d’assurance est susceptible d’être résilié à chaque date d’anniversaire. Cela vaut pour l’assurance habitation comme pour celle du vélo électrique. 

Attention néanmoins, pour résilier votre contrat, vous devez en faire la demande explicite. Le cas échéant, l’assurance sera reconduite tacitement pour 12 nouvelles mensualités. 

En outre, les prises en charge en cas de détérioration ou de perte ou tout autre dégât sur le vélo électrique varient. Tout dépend de la formule et des conditions de souscription de votre contrat. Ce sera mentionné dans le devis de votre assurance. 

On ne parle toutefois pas que d’un remboursement. Ce dernier se fait uniquement sur demande et sur présentation de justificatifs. Ce peut être des documents administratifs comme des plaintes ou des déclarations de vol. Ce peut être également des photos en cas d’accidents. Les démarches pour actionner la couverture de votre assurance seront précisées dans votre contrat. 

Enfin, les assureurs prennent en compte la bonne foi du bénéficiaire. Les contrats d’assurance vélo électrique ne couvrent qu’un dégât accidentel. Les assureurs étudient d’ailleurs les circonstances de l’accident et mèneront leur enquête avant de dédommager l’assuré. 

Bref, quand bien même une assurance vélo électrique n’est pas obligatoire, c’est une bonne idée surtout pour les cyclistes réguliers. C’est une couverture qui peut réduire les dépenses imprévues liées à l’utilisation de votre véhicule. Différentes offres sont disponibles auprès des compagnies d’assurance.

Rate this page