Quel Remboursement pour la Médecine Douce ?
Comparez les complémentaires santé.
Devis simple en moins de
5 minutes
Plus de 400 combinaisons différentes
Épargnez jusqu'à 480 € par an.
Partagez cet article :

Quel Remboursement pour la Médecine Douce ?

Publié par Olivier Angelini, Le

Vous vous intéressez aux médecines alternatives ? Vous souhaitez en savoir plus sur les remboursements de la médecine douce ? Ce type de prestation connait un véritable succès en France et partout dans le monde. L’hypnose, l’ostéopathie, l’acupuncture, l’homéopathie, la mésothérapie, sont de plus en plus pratiquées par les médecins et dans les hôpitaux. Appelées aussi médecines naturelles, alternatives ou non conventionnelles, elles font l’objet de nombreux débat car elles ne sont pas reconnues sur le plan scientifique et par la médecine conventionnelle. L’Ordre des médecins reconnaît officiellement quatre de ces pratiques : l’homéopathie, l’acupuncture, la mésothérapie et l’ostéopathie. Mais que savez-vous de ces disciplines ? Quelle est la définition de la médecine douce ? Quels sont les bienfaits de la médecine douce ? Quelles sont les spécialités les plus pratiquées en France ? LeChatSur.fr fait le point pour vous.

Que savez-vous sur la médecine douce ? Définition

La médecine douce désigne toute pratique médicale non reconnue par la médecine conventionnelle. Plusieurs termes sont employés pour évoquer la médecine douce, on parle de médecine :

  • naturelle ;
  • traditionnelle ;
  • parallèle ;
  • non conventionnelle ;
  • alternative ;
  • complémentaire, etc.

Elle se pratique avec des thérapies naturelles notamment avec les plantes et les massages. En revanche les médicaments et autres molécules chimiques ne sont pas utilisés.

Selon OMS (Organisation mondiale de la Santé) il existe plus de 400 disciplines, elles sont plus ou moins reconnues et le remboursement de la médecine douce par l’Assurance maladie est très faible. La médecine alternative est une véritable philosophie de vie, un art de vivre où  la plupart des pratiques sont issues de traditions ancestrales, orientales, comme l’acupuncture ou encore le yoga.

Quelle médecine douce choisir ?

La médecine douce n’est pas enseignée au sein des facultés françaises de médecine. Pourtant ces méthodes sont utilisées par de nombreux médecins en cabinet ou dans les hôpitaux. Le conseil de l’Ordre des médecins utilise le terme de médecines alternatives et complémentaires (MAC), quant à l’Académie nationale de médecine elle recommande d’employer l’expression de thérapies complémentaires (ThC).

Quelques exemples des disciplines, médecine douce liste :

  • L’acupuncture ;
  • La réflexologie ;
  • La kinésithérapie ;
  • Le Reiki ;
  • Le Shiatsu ;
  • L’ostéopathie ;
  • La chiropractie ;
  • La kinésiologie ;
  • L’étiopathie ;
  • L’hypnose ;
  • La sophrologie ;
  • La phytothérapie;
  • L’aromathérapie ;
  • La florithérapie ;
  • L’oligothérapie ;
  • La nutrithérapie ;
  • La naturopathie ;
  • L’iridologie.

Quels sont les bienfaits de la médecine douce ?

Renforcer son système immunitaire, soulager les douleurs physiques, les maux de tête, diminuer le stress, la médecine alternative connaît un succès florissant et les bienfaits sont nombreux d’après les utilisateurs.

Selon l’Ordre national des Médecins, 4 Français sur 10 ont recours à la médecine douce qui est essentiellement complémentaire à la médecine conventionnelle. Elles permettent de :

  • prévenir certaines pathologies ;
  • d’éviter les effets secondaires ;
  • de favoriser le bien-être physique et moral des patients ;
  • de soulager les douleurs dans le cas de maladie grave comme les cancers.

Toujours selon une étude de l’ordre des médecins, 6 115 médecins français ont déclaré un titre ou une orientation de médecine alternative et complémentaire en 2015. La majorité des pratiques utilisées par les médecins concerne l’homéopathie, l’ostéopathie ou l’acupuncture.

Médecine douce reconnue par l’OMS

Quelles sont les médecines douces reconnues en France ? Si la médecine douce est de plus en plus plébiscitée, certaines pratiques peuvent être dangereuses et conduire à des dérives sectaires. En effet l’encadrement de ces disciplines et très compliqué pour le gouvernement.

Dans le domaine de l’ostéopathe il y a des formations reconnues sanctionnées par un diplôme. Concernant la pratique de la naturopathie, aucun diplôme n’est exigé pour se déclarer praticien. Face à ce phénomène, le ministère de la Santé a publié une liste noire de quarante pratiques de médecine douce doute. La Milviludes (mission interministérielle de vigilance et de luttes contre les dérives sectaires a publié en 2012 un guide sur les dérives sectaires en santé.

De son côté l’OMS (l’Ordre des médecins) les classe en quatre catégories et reconnaît officiellement quatre de ces pratiques : l’homéopathie, l’acupuncture, la mésothérapie et l’ostéopathie.

  • Les thérapies biologiques, à base de produits naturels (phytothérapie, aromathérapie, etc.) ;
  • Les thérapies manuelles (ostéopathie, chiropraxie, etc.) ;
  • Les thérapies corps-esprit (hypnose, sophrologie, etc.) ;
  • Les « systèmes complets » qui reposent sur leurs propres principes de guérison (acupuncture, homéopathie).

Sécurité sociale : Quel remboursement pour la médecine douce ?

Non reconnus, les actes de médecines douces ne bénéficient d’aucun remboursement par l’Assurance maladie. Par conséquent si vous consultez un ostéopathe, un naturopathe ou un sophrologue vos dépenses santé ne seront pas prises en charge par l'Assurancemaladie.

Néanmoins les séances de médecine alternative prodiguées par un médecin conventionné secteur 1, peuvent être prise en charge partiellement par l’Assurance Maladie.

Dans cette situation, le remboursement de la médecine douce se fait à hauteur de 70 % du tarif conventionnel. Quant aux traitements homéopathiques remboursés auparavant à hauteur de 30 %, ils sont désormais à 15 %, mais d’ici 2021, les médicaments homéopathiques ne seront plus du tout remboursés. 

Si vous souhaitez obtenir des remboursements plus conséquents, il est recommandé de souscrire une mutuelle spécialisée qui prend en charge les médecines alternatives.

Souscrire une mutuelle qui rembourse la médecine alternative

Les dépenses santé en médecine douce sont très élevées et les remboursements sont quasi inexistants. En effet, le manque de reconnaissance de la part des autorités scientifique permet aux praticiens de fixer eux-mêmes leurs tarifs.

Le prix moyen d’une séance d’ostéopathie est situé autour de 50 à 60 €, mais ce tarif évolue en fonction de votre lieu de résidence. Le constat est le même pour une séance d’hypnose, pour les traitements homéopathie, l’acupuncture, où les tarifs peuvent être deux voir trois plus élevés en fonction des médecins.

La médecine douce est remboursée principalement par les mutuelles spécialisées. 

Conscientes de l’engouement des Français pour les médecines alternatives, les mutuelles santé (Ociane, Apicil, Cocoon, Cegema, Asaf & Afps) proposent des forfaits médecines douces pour bénéficier d’une meilleure prise en charge de vos dépenses. Les tarifs de ces dernières varient entre 150 euros et 400 euros par an.

Si vous souhaitez trouver la meilleure mutuelle médecine douce, nous vous conseillons de comparez les offres en fonction de vos besoins, certaines compagnies sont spécialisées dans l’acupuncture tandis que d’autres proposent des formules pour l’ostéopathie. Utilisez notre outil de comparateur de mutuelles douces pour comparer les garanties et les différentes formules, il est 100 % gratuit et sans engagement. 


Articles complémentaires :

Publié par Olivier Angelini, Le

Pour soulager l’hernie hiatale, la médecine douce est de plus en plus plébiscitée. Cette maladie est l’une des plus fréquentes de l’appareil digestif. En effet, elle concerne entre 20 et 60 % de la population en France. Alors quels sont ses symptômes ? Est-ce qu’une hernie hiatale s’opère ? Existe-t-il des traitements naturels ? Faisons […]

Lire l'article

Publié par Olivier Angelini, Le

Les frais de santé d’une personne handicapée représentent un budget conséquent. Ils sont souvent liés aux équipements : fauteuil roulant, prothèse, appareils auditifs, mais aussi à l’accompagnement au quotidien. La prise en charge pour les personnes handicapées par l’Assurance maladie est parfois insuffisante. Choisir une mutuelle santé adaptée à son handicap peut améliorer grandement la prise […]

Lire l'article

Publié par Olivier Angelini, Le

Quel remboursement de la mutuelle pour l’ostéopathie ? Est-ce que la sécurité sociale rembourse cette discipline ? En France, la médecine douce est de plus en plus plébiscitée par les patients. La mésothérapie, l’ostéopathie, l’acupuncture, l’homéopathie sont de plus en plus proposées par les professionnels de santé. L’Ordre des médecins reconnaît officiellement ces quatre pratiques comme médecine […]

Lire l'article

Publié par Olivier Angelini, Le

Vous vous intéressez aux médecines alternatives ? Vous souhaitez en savoir plus sur les remboursements de la médecine douce ? Ce type de prestation connait un véritable succès en France et partout dans le monde. L’hypnose, l’ostéopathie, l’acupuncture, l’homéopathie, la mésothérapie, sont de plus en plus pratiquées par les médecins et dans les hôpitaux. Appelées aussi […]

Lire l'article